Le silicium : un oligo-élément clé !

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler du silicium, cet oligo-élément clé de l’organisme et qui fait l’objet de beaucoup d’incompréhension et de mauvaise information dans le grand public. Vous avez ainsi peut-être déjà entendu parlé de silice, silicium organique, silicium G5, silice colloïdale, etc. Il n’est pas aisé de s’y repérer, d’autant que certains fabricants et distributeurs sèment le doute et la confusion en prétextant que seule leur formule est « la bonne » ! Ainsi, des rumeurs courent toujours disant : « seul celui d’Irlande est le bon ! » ou encore « il n’y a que celui d’Espagne »… Pour ne rien simplifier dans cette affaire, la législation européenne a changé dernièrement et les propriétés prêtées au silicium sont parfois fantaisistes sur internet.

Bref, un petit point s’impose !

Notre organisme contient environ 7 grammes de Silicium, localisé principalement au niveau des os, de la paroi des vaisseaux et du tissu conjonctif. Les végétaux absorbent de très grandes quantités de silicium et elles ont la capacité de le solubiliser et de le rendre biodisponible. Chez l’homme une carence en silicium est très fréquente et accélère le processus de vieillissement.

Le silicium et la croissance osseuse

On sait depuis longtemps que les animaux nourris avec un régime pauvre en silicium ont une croissance osseuse très ralentie et très perturbée ; des poulets élevés ainsi sont rachitiques avec des plumes chétives et mal formées. Par ailleurs les articulations contiennent moins de cartilage. Le silicium est un constituant essentiel des os et des dents. Un apport complémentaire de silicium s’impose pour lutter contre l’ostéoporose et la déminéralisation (1).

Le silicium et les artères

Le silicium joue un rôle de ciment dans la paroi des artères en se liant au grosses molécules de mucopolysaccharides et au collagène. Ainsi il solidifie la paroi artérielle et renforce son élasticité. Il permet ainsi d’éviter la fragilisation et la lésion des artères caractéristiques des troubles cardiovasculaires. Des études épidémiologiques ont montré que le taux d’athérosclérose est inversement proportionnel au taux de silicium dans l’eau de boisson (2).

 Le silicium et la jeunesse de la peau

Les sources thermales réputées pour leurs effets bénéfiques sur la peau sont très riches en silicium, jusqu’à 100mg par litre.  Le silicium assure en effet la souplesse et l’élasticité de la peau car il est lié aux grosses molécules du tissu conjonctif, permettant ainsi une meilleure  hydratation.(3).  On comprend ainsi mieux pourquoi les « boues thermales », très riches en silicium, à la fois soulagent les articulations et donnent la peau douce.

Le silicium, antidote naturel de l’aluminium

De nombreux chercheurs commencent à s’inquiéter du rôle néfaste de l’aluminium sur la santé et on sait maintenant que la concentration cellulaire d’aluminium augmente avec l’âge, en particulier au niveau des os, des articulations et des cellules nerveuses. Ainsi l’aluminium est impliqué dans le développement de l’ostéoporose, de l’arthrose et du vieillissement cérébral, en particulier dans la maladie d’Alzheimer. Or le silicium a une forte affinité pour l’aluminium pour former un silicate d’aluminium insoluble ; l’aluminium est ainsi « bloqué » et ne peut plus interférer avec le métabolisme.

Un apport complémentaire en silicium

Les céréales complètes sont riches en silicium de même que la prêle ou l’ortie. Mais comme notre alimentation est pauvre en oligo-éléments nous sommes généralement carencés en silicium. Une équipe de chercheurs de Toulouse a d’ailleurs montré que l’incidence de perturbations cognitives et de la maladie d’Alzheimer est plus importante parmi les population qui boivent une eau pauvre en silicium (4). Pour freiner le vieillissement, il est donc très utile de se complémenter avec du silicium organique bioassimilable, comme celui qui est présent dans les plantes.

Il existe aussi du silicium sous forme de gel pour usage externe pour applications locales, très efficace.

(1) R Jugdaohsingh, Silicon and bone health, J Nutr Health Aging 11(2), 99-110, 2007 
(2) K Schwarz, Inverse relation of silicon in drinking water and atherosclerosis in Finland ,  Lancet 1(8010), 538-9, 1977 
(3) FO Herreros Remodeling of the human dermis after application of salicylate silanol,  Arch Dermatol Res 299,(1) 41-5, 2007 
(4) B Vellas  Cognitive impairment and composition of drinking water , Am J clin Nutr 81 (4), 897-902, 2005 

Quelle forme choisir ?

Comme je le disais en introduction, il n’est pas évident de s’y retrouver lorsque l’on veut acheter du silicium. La question est surtout de trouver une forme bioassimilable… Pendant longtemps, la forme développée par Loïc le Ribault était une des plus bioassimilable et concentrée. Elle est connue sous le nom de G5. Il s’agit en fait d’un silicium organique, d’une molécule de synthèse dont le nom précis est « monomethylsilanetriol« . Tout le marketing et l’histoire personnelle de Loïc le Ribault ont amené à ce qu’il se dise que seule cette forme est efficace, et encore pas toute : le silicium fabriqué en Espagne. Ah, non, celui d’Irlande ! Non, non, c’est l’inverse ! Ah… je ne sais plus… Plaisanterie mise à part: à l’origine, ces deux sociétés utilisaient la même molécule, comme d’autres en Europe.

Pour compliquer les choses, depuis un an la législation européenne n’a pas reconnue et autorisée cette molécule monomethylesilanetriol. Du coup, même ces soc

iétés espagnole et irlandaise ont dû revoir leur formulation. G5 étant une marque, et non le nom d’une molécule précise, il faut se renseigner pour savoir quelle forme de silice est utilisée.

En général, ces société utilisent désormais une forme végétale de silice hautement bioassimilable: l’acide orthosilicique d’ortie ou de prêle. Biofloral était déjà un précurseur et grand

promoteur de la siliced’ortie, et le premier à avoir fabriqué une silice certifiée bio. L’avantage est d’avoir quelque chose de complètement naturel, très assimilable par le corps. Par contre, il est très difficile de les concentrer autant que le G5. Elle convient très bien en prévention ou dans les cas de douleurs relativement légères.

Enfin, la forme à notre avis la plus intéressante aujourd’hui est l’acide orthosilicique couplé à de la choline (nutriment classé en général dans la classe des vitamines B), autorisée par les autorités sanitaires européennes et suisses. Tout aussi bio-assimilable, elle a l’avantage d’être bien plus concentrable que les silices de prêle ou d’ortie. En outre, l’acide orthosilicique et la choline sont deux éléments pouvant s’obtenir naturellement. Du coup, nous obtenons une molécule tout aussi assimilable et concentrable que le G5 monomethylsilanetriol, tout en étant beaucoup plus naturelle.

L’Espace Renaissance, promoteur et défenseur du silicium depuis de nombreuses années, a développé un silicium hautement bio-assimilable et concentré, à base d’acide orthosilicique avec de la choline, enrichi en diatomées (microalgues unicellulaires très riches en silicium), et formulé avec de l’eau dynamisée. Le tout est testé en bio-électronique de Vincent afin de confirmé la vitalité de notre produit. Son nom: Silicium Sili-G5. De plus, nous proposons déjà depuis longtemps l’Ortie-Silice Bio de Biofloral. N’hésitez pas à nous poser des questions…

Publicités

36 commentaires Ajouter un commentaire

  1. gaillard dit :

    bonjour ,mon frere agee de 54 ans est en insuffisance renale severe il risquela dyalise voir la greffe existe t’il des solutions naturels pour l’aider

    1. Bonjour,
      C’est difficile de vous répondre comme cela, sans connaître le détail. Surtout, je ne suis pas médecin.
      Par contre, de mon expérience, dans un tel cas je consulterai un professionnel de la médecine chinoise (un acupuncteur par exemple, mais si possible qui travaille avec les plantes aussi). La médecine chinoise est excellente pour renforcer de grands systèmes comme la fonction rénale. C’est ce que je connais de mieux. Il faut bien entendu être régulier et persévérant au début, et ne pas se contenter d’aller à une séance ou deux pour voir…

  2. Aubry dit :

    Bonjour, Mon mari souffre de douleurs aux bras et jambes, son médecin lui prescrit du doliprane.
    par contre il a fait deux infarctus, le premier en 1999 et le second en 2012, il a 4 stents. et a été opéré en janvier de la carotide qui est redevenue normale. Il prend du Flavix, du tahor,du cardégic et un médicament préventif contre le diabète,
    merci de me contacter
    Cordialement
    Aubry
    Peut il prendre sans soucis du silicium?

    1. Bonjour,
      Le silicium ne présente aucune contre-indications (sauf dans des cas graves d’insuffisance rénales).
      Votre mari peut prendre sans risque du silicium organique : cela devrait l’aider pour ses douleurs articulaires, mais aussi pour la bonne santé de ses parois artérielles et veineuses.
      Avec les médicaments qu’il prend, je lui conseille de prendre également des probiotiques pour renforcer sa flore intestinale et ainsi lutter contre le développement d’un terrain inflammatoire.
      Bien à vous,
      Sébastien

  3. aubepine21 dit :

    Bonjour,
    Je prends du silicium organique d’ortie, déjà depuis plusieurs mois, 15ml, par jour, cela m’a aidée à enrayer ma chute de cheveux!
    peut-être pourrais-je continuer sans risque d’effets indésirables ? j’ai 75 ans …

    1. Bonjour,
      A ce dosage là, vous pouvez prendre votre silicium sur de longues périodes : aucun soucis !
      Si vous perdez vos cheveux, il est aussi fort probable que vous ayez une carence en certains acides aminés. L’idéal serait pour vous, en plus du silicium, de prendre un complexe de vitamines B avec des acides aminés tels la cystine et la métionine.
      Cordialement,

      1. aubepine21 dit :

        Merci beaucoup pour vos conseils dont j’ai déjà profité dans le passé … sur d’autres sujets …
        Vous nous avez manqué … c’est avec le plus grand plaisir que nous vous accueillons à nouveau! …
        Merci pour cette belle surprise.

  4. Eric dit :

    Bonjour,
    Combien de temps doit durer une cure de Silicium (acide orthosilicique combiné à de la choline) ainsi qu’une cure de chlorella ? Par quoi commencer ? Combien de temps d’intervalle entre la cure de Silicium et celle de chlorella ? Merci.

    1. Bonjour,
      Je vous conseille une durée minimum de 3 mois pour une cure de silicium. Mais vous pouvez en prendre sur de plus longues périodes sans problème (j’en prends personnellement 20ml presque tout le temps).
      De même, la chlorella peut être prise sur de longues périodes, mais avec un minimum de 3 mois également.
      Les deux peuvent être pris ensemble, avec la chlorella le matin et le silicium le soir.

  5. MOUCHET dit :

    bonjour,
    je vais prendre du dexsil silicium organique bio-acivated, cependant je voulais savoir si cela impacte des réactions sur le cœur la tension? car je prends en parallèle pour mon cœur bisoprolol rpg 10mg et du perindopril ranbaxy 4 mg.
    merci à vous.

    1. Bonjour,

      A ma connaissance, il ne devrait pas y avoir de contre-indication avec ce que vous prenez, ni d’effet sur votre coeur ni tension.
      Cordialement,

  6. duchesne dit :

    Je voudrai savoir je prends du levothyrox probleme de thyroide esque je peux prendre du silice sans danger je prends actuellement du chorela. Merci pour votre reponse

    1. Bonjour,

      Il n’y a à ma connaissance aucune contre-indication à prendre du silicium organique, notamment en cas de problème thyroïdien. Vous pouvez également en prendre avec de la chlorella : je vous conseille cependant de ne pas les prendre en même temps, pour éviter que la chlorella ne « fixe » le silicium en même temps.

  7. CALVET dit :

    Que pensez-vous du produit monégasque « DISSOLVUROL » gouttes 0,25% SILICE et de son efficacité ? il s’agit de silice colloïdale. Merci par avance de votre réponse.

    1. Bonjour,

      J’avoue ne pas connaître la forme de silicium utilisée : le bioxyde de silicium sous forme ionisée: Je ne peux vous répondre plus par manque d’informations.
      Par contre, sous forme de gouttes, il existe un autre bon produit que je connais et aux résultats démontrés : le Cellfood Silica.
      http://www.produits-soins-bio.com/cellfood-suisse/1570-cellfood-r-silica—flacon-118ml.html

      L’idéal, en ce qui me concerne, est de prendre conjointement du silicium sous forme d’acide orthosilicique couplé à de la choline (je consomme personnellement le silicium Sili-G5 de Longlife, en Suisse), associé à du Cellfood gouttes qui augmente considérablement son assimilation !

  8. eliane GABRIEL dit :

    Est ce que l’utilisation de silicium peut entrainer des coliques néphrétiques ? Merci de votre conseil

    1. La prise de silicium peut être déconseillée à une personne souffrant de graves problèmes rénaux.
      Par contre, le silicium en lui-même, aux doses normales, ne devrait pas entraîner de coliques néphrétiques.
      A noter cependant que le silicium extrait d’ortie, de prêle ou de bambou serait plus susceptible d’encombrer les reins à long terme et à fortes doses.
      Je vous conseillerai alors plutôt le silicium sous forme d’acide orthosilicique couplé à de la choline, comme le Sili-G5 de Longline en Suisse, ou la silice biogénique de LGB en France.

      1. eliane GABRIEL dit :

        Merci pour vos conseils. Utilisation à un bouchon doseur le matin de silicium ortie bio je ne pensais pas avoir ce problème de coliques néphrétiques, et pourtant … Mais peut être est ce une autre cause. De toute façon Je vais suivre vos conseils. Merci encore

  9. Bon dit :

    Bonjour,
    Je voudrais savoir si le G5 de LLR G5 Ltd contient des nanoparticules.
    Merci.

    1. Bonjour,
      Personnellement, je ne travaille pas avec le LLR G5 irlandais et ne saurait vous répondre dans l’absolu : néanmoins, je ne pense pas qu’il contienne des nano-particules.
      Je ne l’utilise pas car il utilise une molécule de synthèse, le monométhylsilanetriol. Je préfère une solution plus naturelle et tout aussi assimilable, comme l’acide orthosilicique combiné à de la choline, comme dans le Silicium Sili-G5.

  10. herve jean dit :

    article bien documenté,une lacune cependant:pas un mot sur le bambou tabashir qui est le vegetal le plus concentré en silicium ,loin devant prele ou ortie,et hautement assimilable. Il est aussi important de preciser ,que la bio disponibilité cellulaire maximale ne peut etre obtenue qu’en le consommant loin des repas : 4heures minimum apres la derniere prise alimentaire ,et au moins 2 heures avant de consommer le moindre aliment aussi

    1. Le bambou est effectivement très concentré en silicium. Il a cependant un inconvénient: de façon encore plus accentuée que la prêle, cette source de silicium peut fatiguer les reins.

  11. Sylvy dit :

    Donc…possible de constater un lien entre une pression artérielle élevée et la prise de silicium?

    1. Pas à ma connaissance…

  12. Michèle VINCENT dit :

    Bonjour, j’aimerai savoir si le fait d’avoir une stéatose sévère (fer) est une contre indicaton à l’absortion de silicium – Merci

    1. Bonjour,
      Je ne comprends pqs bien le lien avec le fer: une stéatose n’est-elle pas une accumulation intra-cellulaire excessive de triglycérides ? En général, cela vient d’un problème métabolique dans le foie. A ma connaissance, il ne devrait pas y avoir de contre-indication à la prise de silicium. On évitera de prendre une complémentation en silicium surtout dans les cas d’insuffisance rénale importante.

      1. fantoli monique dit :

        je n’ai plus qu’un rein qui fonctionne à 30% seulement, j’ai des douleurs atroces dans les articulations, surtout les hanches, mon rhumato m’a prescrit chondrosulf, mais ce dernier me déclanche des dermatites intimes, a la pharmacie on me conseille de prendre silicium organique des labo Dexsil. a la pharmacie on m’a dit que je peut le prendre, mais j’ai un doute, pouvez vous mes rendre ce service et me dire ce que je dois faire.merci

      2. Bonjour,

        Le silicium est effectivement bien indiqué dans les cas d’Arthrose.
        Par contre, étant donné le fonctionnement de vos reins, je vous déconseille l’utilisation du silicium de Dexsil : en effet, le silicium issu d’ortie et de prêle sont connus pour fatiguer les reins à la longue.
        Je vous conseille ainsi deux produits en particulier:
        – Silicium Sili-G5 de Longline, à raison de 20ml par jour, sur trois mois avec interruption d’un mois avant de reprendre.
        Voir le produit
        – Cellfood Silica, 15 gouttes deux fois par jour pendant trois mois.
        Voir le produit

        Dans un premier temps, je vous conseille de commencer par Cellfood Silica qui ne devrait pas poser de problèmes. Après deux ou trois mois de prise, l’idéal serait d’essayer de prendre le Silicium Sili-G5 Longline qui est plus concentré.

        Restant à votre disposition…

      3. fantoli monique dit :

        je vous remercie pour ce précieux renseignement.
        d’autre part j’ai contacté mon néphrologue de dijon qui m’a également interdit l’utilisation de ce produit.
        Merci d’avoir pris ma demande en considération et de m’avoir répondu rapidement

  13. moulin dit :

    Bonjour,
    Qu’en est pour les enfants? notemment apres une vaccination? quelle dose,quelle durée?
    Merci

    1. Bonjour,

      Les enfants peuvent prendre du silicium sans risque, mais je leur donnerai 1/2 dose s’ils ont moins de 10 ans. Néanmoins, l’idéal à mon avis pour nettoyer un organisme après une vaccination est de prendre sur 2 mois de la zéolite (http://long-life.fr/crbst_8.html avec une dose à moduler selon l’âge) avec du cellfood ( http://www.produits-soins-bio.com/proteines-lactoserum–petit-lait/1459-cellfood-r-gouttes—flacon-30ml.html ).

  14. Bonjour,
    Cela fait effectivement très longtemps que l’on nous vente les mérites du G5 ou de la silice en général.
    Par contre, les contre-indications ou effets secondaires n’apparaissent pas souvent…
    J’aimerais savoir si les personnes qui ont déjà présenté des coliques néphrétiques ou même biliaires doivent s’abstenir d’en prendre, à moins qu’il y ait un dosage particulier à respecter pour éviter des problèmes de cet ordre.
    Merci.

    1. Bonjour,
      Vous trouverez en effet très peu d’informations quant aux effets secondaires possibles… car il n’y en a pour ainsi dire pas ! De mon expérience, je n’en ai encore pas rencontré.
      Par contre, il est évident que si les reins sont très fragiles, il faut être prudent avec le silicium, comme avec tous les oligo-éléments.
      Dans ce cas, je vous conseillerai surtout de ne pas surdoser par rapport à ce qui est indiqué sur les emballages, et qui correspond en général à 100% des apports journaliers recommandés. De plus, il est aussi préférable de faire une pause d’au moins un mois entre deux cures de 3 mois par exemple.

      1. fantoli monique dit :

        merci pour votre précision , vous m’avez déjà mis en garde sur les effets nocifs pour le reins lors d’un échange l’an dernier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s