Se libérer des émotions négatives

Lâcher prise, être léger, se « désencombrer », relativiser, ne pas se préoccuper…

Voilà à quoi nous rêvons tous, voire prodiguons comme conseils autour de nous ! La littérature en psychologie et développement personnel abonde aujourd’hui sur ces thèmes, reflétant notre souci d’allègement. Pourtant, même si la théorie est simple à comprendre, nous n’y arrivons – de loin – pas toujours comme nous le souhaiterions. Ce qui semblait acquis, ressurgit à l’occasion d’une situation particulière, des pensées parasitent notre esprit, des émotions ou angoisses nous submergent et nous ne savons pas toujours pourquoi.

C’est que la légèreté, par essence simple, a des chemins d’accès souvent complexes, à notre image : elle a en effet ses méandres, mais aussi plusieurs dimensions. Un « travail sur soi » peut se faire sur un plan, sans que cela permette pour autant de se sentir vraiment libéré.

Stanislav Grof, célèbre psychiatre pionnier des recherches sur les états modifiés de conscience, synthétise ses expériences sur la structure humaine en la présentant comme des couches imbriquées l’une dans l’autre, comme les couches d’un oignon en interaction entre elles, selon 4 dimensions :

–       la dimension biologique et sensitive

–       la dimension psychodynamique et biographique concernant l’inconscient individuel et notre personnalité, influencée par notre histoire personnelle

–       la dimension périnatale, autour de l’expérience in utero et de la naissance, influençant notre approche de la vieillesse et de la mort, et nous ouvrant à l’expérience du spirituel et du religieux

–       la dimension trans-personnelle dans laquelle l’individu fait l’expérience d’une conscience dépassant les limites habituelles de son ego, de l’espace et du temps

En  partant de cette représentation schématique des expériences humaines, nous comprenons bien que pour s’alléger il est nécessaire de travailler sur plusieurs plans, allant du respect de notre corps physique jusqu’à l’intégration progressive d’une conscience collective. De plus, cette représentation a l’avantage de nous faire comprendre qu’aucune dimension n’est plus importante que les autres. Ainsi, travailler uniquement notre dimension spirituelle sans nous occuper de notre corps ou de notre psychologie serait une voie incomplète. C’est bien entendu valable quelque soit la dimension considérée.

Dire que « nous sommes un tout » semble un lieu commun, mais il est toujours bon de le rappeler. Ce n’est en tout cas pas intégré par la majeure partie de notre système de soin et d’accompagnement, y compris dans le domaine des soins alternatifs. Dans un certain milieu, il est de bon ton de clamer haut et fort que la médecine allopathique, par exemple, ne tient pas compte de la dimension psychologique des individus, et encore moins de la dimension spirituelle. Mais, n’en déplaise à certains, un grand nombre de thérapeutes dits alternatifs font souvent la même erreur : tout ne peut se résoudre par l’énergétique, le spirituel ou par quelque approche unique que ce soit !

Personne ne pouvant tout faire, chaque soignant, thérapeute, coach, accompagnant (peu importe le nom donné) n’est qu’un modeste acteur sur une ou deux dimensions, prenant place dans un parcours de vie vaste et multidimensionnel…

Alors, me direz-vous, n’y a-t-il pas de techniques ou approches plus efficaces que d’autres pour vivre plus léger ? Et bien oui ! Et preuves à l’appui ! Mais attention : aucune technique n’aura de portée universelle, s’adressant à tous, pour tous les problèmes. Surtout, une technique ne reste qu’une technique : la personne qui l’emploie influe énormément sur le travail ; de même, l’engagement personnel dans le travail est la meilleure des garanties de résultats !

Si vous trouvez ça dur, imaginez son bagage émotionnel !

Dans le domaine de la psychologie, une nouvelle approche est ainsi en passe de révolutionner les théories ou techniques « officielles » en vigueur : la psychologie énergétique. Pourquoi ? Parce qu’elle intègre justement plusieurs dimensions de l’être humain dans son travail : la dimension biologique, psycho-émotionnelle et énergétique.

Depuis une vingtaine d’années s’est développée, en premier lieu aux Etats-Unis, la psychologie énergétique et ses nombreuses techniques émergentes (EFT, TFT, TAT, Remap, etc.) qui intervient sur le système énergétique du corps humain (en particuliers les méridiens) pour agir sur des perturbations psychologiques, émotionnelles ou cognitives (croyances limitantes).

Elle se révèle particulièrement efficace pour nous aider à nous libérer – en peu de séances – des émotions négatives, que ce soit dans les cas de traumatismes, ou bien associées à des croyances limitantes.

Concrètement, comment agit la psychologie énergétique ?

En stimulant, par accupression, certains points énergétiques précis à la surface de la peau, tout en concentrant notre esprit sur des problèmes ou cibles psychologiques spécifiques, le système électro-chimique du cerveau et du système nerveux central peut être modifié. Ce faisant, la psychologie énergétique est une aide précieuse et rapide pour soulager et dépasser les peurs, phobies, culpabilité, colère ou anxiété. Elle aide ainsi à changer certains de nos comportements et habitudes de fonctionnement. Enfin, en conséquence, elle permet d’augmenter notre capacité à la légèreté, au lâcher-prise, rendant disponible notre énergie et notre pouvoir créateur.

Le principe fondateur de cette approche ? Toute perturbation émotionnelle ou physique a son corollaire sur le plan énergétique. Ainsi, une émotion négative induira une perturbation dans la circulation de l’énergie dans un ou plusieurs méridiens. Donc, en intervenant sur l’énergie des méridiens, en se centrant sur un problème psychologique, on arrive dans de nombreux cas à « dissoudre » l’émotion négative, en refaisant circuler normalement l’énergie dans nos méridiens.

Tout un programme n’est-ce pas ?!?

Il y a de quoi être naturellement sceptique : ce ne serait pas la première fois qu’une nouvelle approche se présenterait comme la solution miracle à tous nos problèmes !

Tout d’abord, la psychologie énergétique n’est pas une solution miracle : elle permet juste des résultats bien plus rapides que bon nombre d’approches dans un certain nombre de cas.

Enfin, et c’est là sans aucun doute son grand mérite, grâce à des précurseurs comme David Feinstein par exemple, la psychologie énergétique est évaluée scientifiquement par un certain nombre d’études. Une grande étape va d’ailleurs être atteinte avec la publication prochaine d’un article dans Review of General Psychology, le journal de la puissante APA (American Psychological Association), faisant état de bons résultats probants et statistiquement significatifs en peu de séances, sur un certain nombre de problématiques comme le Syndrome Général d’Anxiété ou les stress post-traumatiques.

Mais il y a un autre avantage à la psychologie énergétique : C’est son caractère démocratique ! En effet, la technique est en général simple à pratiquer soi-même. La technique la plus populaire et connue aujourd’hui, l’EFT (Emotional Freedom Technics / Techniques de Libération Emotionnelle), permet à chacun de pratiquer seul, dans les moments où il en a le plus besoin, sans dépendre uniquement du thérapeute. Bien-entendu, le thérapeute permet souvent d’aller plus loin, de moins perdre de temps et de cibler plus précisément le problème. Mais nous pouvons continuer à travailler seuls.

Pour vous rendre compte, sachez que la technique de base en EFT ne prendra pas plus de 5 à 10 minutes de pratique !

Pourquoi es-tu si négatif ?

En ce qui me concerne, pour chaque nouvelle séance avec un client pour qui la psychologie énergétique me semble appropriée, j’enseigne la méthode pour qu’elle puisse être reproduite en dehors de mon cabinet. Ceux qui parviennent et ont envie de l’intégrer dans leur quotidien témoignent souvent combien cela a changé leurs vies : meilleure gestion du stress, meilleur contrôle et endiguement des émotions négatives, lâcher prise plus aisé, etc.

De mon expérience, ce sont d’excellents outils pour apprendre facilement à retrouver sa légèreté ! Et comme a l’habitude de dire Gary Craig, le créateur de la technique EFT : « Try it on everything ! / Essayez-la sur tout ! ».

Participez au stage de deux jours « Se libérer des émotions négatives », les 10 et 11 novembre 2012 à Morges, Suisse. En savoir plus

Article à paraître dans le Hors-série de Juillet de la revue Recto-Verseau

Sébastien Tubau est psychologue Praticien & Energéticien, Praticien EFT.

Il reçoit en consultation à Morges, en Suisse, au sein de l’Espace Renaissance qu’il a créé.

Site internet : http://www.psychologie-energie.com    E-mail : s.tubau@gmail.com

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. psychologue dit :

    Très intéressant. Il est difficile de trouver une méthode efficace mais quand cela est fait on peut dire que l’on a effectué la moitié du chemin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s